Compostelle est née de la nécessité pour les royaumes catholiques de combattre les Sarrasins.
L’apôtre Jacques le Majeur choisi comme patron devait y avoir son tombeau.

Nés de la Reconquista, le sanctuaire et la ville de Compostelle ont habilement utilisé le culte de l’apôtre pour asseoir leur renommée tant face à Rome que face aux rois de Castille. L’impôt du  » voto de Santiago  » a enrichi le Chapitre et la cathédrale plus que les offrandes des pèlerins. Au XXe siècle, des décisions politiques ont créé le pèlerinage contemporain.

Un pélerinage espagnol

Aucun résultat

La page demandée est introuvable. Essayez d'affiner votre recherche ou utilisez le panneau de navigation ci-dessus pour localiser l'article.

Le phénomène contemporain

Aucun résultat

La page demandée est introuvable. Essayez d'affiner votre recherche ou utilisez le panneau de navigation ci-dessus pour localiser l'article.